Charles S. Dutton

« I ain’t much for begging. »

Moins médiatique que Danny Trejo, moins versé dans la littérature qu’Edward Bunker, Charles « Roc » S Dutton fait pourtant partie de ce cercle douloureux d’acteurs ayant passé la première partie de leur vie en prison. Après neuf longues années d’incarcération, il a ironiquement marqué nos esprits pour ses rôles de policiers ou d’autorités morales. Suivons donc le parcours hors-norme de cet enfant de Baltimore.

Si vous avez apprécié l’épisode sur Charles S Dutton, vous pourriez également aimer celui sur Keith David.

Je dois bien l’avouer : je n’ai jamais été un grand fan d’Alien 3. Peut être que je suis imperméable à David Fincher même si ce n’était pas vraiment de sa faute. Le bébé a été drôlement secoué par la production. Tout de même, je dois lui reconnaître quelques vertus comme un casting bigarré composé de la fine fleur de la seconde coutellerie britannique et américaine. Pete Postlewaithe, Charles Dance et bien sûr l’ami Charles. Son rôle de guide spirituel en prison est assez alléchant et tout taillé pour lui. Personnellement, je pense que Cookie’s Fortune est son rôle le plus hors norme où il joue un twist sur le stéréotype du gentil serviteur noir dans le Sud des Etats-Unis.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.